Causerie : les fouilles archéologiques de la Petite-Rochelle

Musée GaspéCommuniqué
Pour diffusion immédiate

 Les fouilles archéologiques à la Petite-Rochelle : vestiges d’un village de réfugiés acadiens (1758-1760)

Michel Goudreau – Président de la Société historique Machault
Mardi 11 février 2014 – 19 h 30 | Gratuit pour les membres – 5$ pour les non-membres

 Gaspé, le 4 février 2014 – Le Musée de la Gaspésie a le plaisir de vous annoncer qu’il accueillera monsieur Michel Goudreau, président de la Société historique Machault, dans le cadre de ses causeries mensuelles. Plus spécifiquement, M. Goudreau nous entretiendra des quatre interventions archéologiques survenues entre 2008 et 2012 sur les berges de la rivière Ristigouche qui visaient, entre autres, à localiser l’établissement de réfugiés acadiens de La Petite-Rochelle. 

Rappelons qu’en 1758, plus de 1000 Acadiens, fuyant la déportation, se réfugient à l’embouchure de la rivière Ristigouche et fondent Petite-Rochelle. Deux ans plus tard, le village et ses 200 maisons sont brûlés par les soldats de l’armée britannique. Ce village, selon l’avis de plusieurs historiens et de monsieur Goudreau, a joué un rôle important dans l’établissement du peuple acadien en Gaspésie. En effet, on compte parmi les familles chassées de la Petite-Rochelle des Arseneault, des Bernard, des Blanchard, des Bois, des Bourgeois, bref, tous des patronymes qui sont toujours bien présents en Gaspésie. 

DSC05331 (Large)

Intervention archéologique de 2009 sous la direction de l’archéologue Karine Taché

Initiées en 2008 en même temps qu’on soulignait le 250e anniversaire de fondation du village, les trois premières saisons de fouilles ont tenté de localiser l’emplacement de la Petite-Rochelle alors qu’en 2012, les fouilles ont porté sur la Pointe-à-la-Batterie, située à l’est de Pointe-à-la-Croix, ou une batterie de canons avait été utilisée lors de la bataille de 1760.

La causerie sera alimentée d’images des fouilles et de certains des artefacts qui ont été mis à jour.

Michel Goudreau est membre fondateur et président de la Société historique Machault. Il œuvre depuis nombre d’années à la mise en valeur de l’histoire et du patrimoine gaspésien. Il est l’auteur notamment de plusieurs livres et articles relatifs à l’histoire des Acadiens et à l’histoire de la Gaspésie plus généralement.

 -30-

Source
Vicky Boulay
Animation et gestion des collections
418 368+1534, ext. 110
animation@museedelagaspesie.ca

Publicités