Les collections d’objets

Dans les années 1960, des collectionneurs étrangers arpentent la région et repartent avec des éléments significatifs de notre patrimoine… les Gaspésiens se voient ainsi dépossédés d’une partie de leur mémoire.

Ce sera l’un des principaux motifs de la création de la Société historique de la Gaspésie en 1962. Voici quelques-unes de ces pièces qui auront ainsi été préservées.

Médaillon de Jacques Cartier, daté de 1704, retrouvé dans une vieille maison de Cap-des-Rosiers.

Médaillon de Jacques Cartier, daté de 1704, retrouvé dans une vieille maison de Cap-des-Rosiers.

Eugénie Ranger, fondatrice du premier musée de Percé, confie sa collection de pièces géologiques à la Société historique de la Gaspésie en 1964.

Eugénie Ranger, fondatrice du premier musée de Percé, confie sa collection de pièces géologiques à la Société historique de la Gaspésie en 1964.

Roch Côté posant avec la fameuse torpille de Saint-Yvon, lancée par un sous-marin allemand en 1942. Elle est aujourd’hui présentée dans l’exposition permanente du Musée de la Gaspésie.

Roch Côté posant avec la fameuse torpille de Saint-Yvon, lancée par un sous-marin allemand en 1942. Elle est aujourd’hui présentée dans l’exposition permanente du Musée de la Gaspésie.

L’abbé Michel Lemoignan, cofondateur de la Société historique de la Gaspésie, à la recherche de pièces de collection pour le musée. Ici, en discussion avec Joseph Joncas, constructeur de barges miniatures. – [197-].

L’abbé Michel Lemoignan, cofondateur de la Société historique de la Gaspésie, à la recherche de pièces de collection pour le musée. Ici, en discussion avec Joseph Joncas, constructeur de barges miniatures. – [197-].

Une des toiles d’Eugène Klimoff, un peintre d’origine lettonne ayant fuit l’URSS. Il a réalisé plusieurs tableaux et lithographies de la région gaspésienne dans les années 1950.

Une des toiles d’Eugène Klimoff, un peintre d’origine lettonne ayant fuit l’URSS. Il a réalisé plusieurs tableaux et lithographies de la région gaspésienne dans les années 1950.

Des harpons utilisés par les familles anglophones de la baie de Gaspé pour chasser le thon et la baleine. – fin 19e siècle.

Des harpons utilisés par les familles anglophones de la baie de Gaspé pour chasser le thon et la baleine. – fin 19e siècle.

Buste en plâtre ayant servi de moulage à la sculpture qui orne le pont Jacques-Cartier à Montréal. – 1933.

Buste en plâtre ayant servi de moulage à la sculpture qui orne le pont Jacques-Cartier à Montréal. – 1933.

Notre archiviste des collections, Vicky Boulay, posant avec un magnifique sac perlé d’origine micmaque.

Notre archiviste des collections, Vicky Boulay, posant avec un magnifique sac perlé d’origine micmaque.

Des milliers de petits morceaux d’histoire de la Gaspésie sont ainsi conservés dans les réserves du musée. À l’avant-plan, le traîneau inuit rapporté par le Dr William Wakeham, lors de son voyage d’exploration dans l’arctique canadien.  Ces pièces sont présentées périodiquement dans les expositions du Musée de la Gaspésie et peuvent aussi être prêtées à d’autres institutions muséales gaspésiennes et québécoises.  Des visites spéciales sont également organisées pour les visiteurs.

Des milliers de petits morceaux d’histoire de la Gaspésie sont ainsi conservés dans les réserves du musée. À l’avant-plan, le traîneau inuit rapporté par le Dr William Wakeham, lors de son voyage d’exploration dans l’arctique canadien.
Ces pièces sont présentées périodiquement dans les expositions du Musée de la Gaspésie et peuvent aussi être prêtées à d’autres institutions muséales gaspésiennes et québécoises.
Des visites spéciales sont également organisées pour les visiteurs.

2 commentaires pour Les collections d’objets

  1. monique dit :

    J’ai en main une assiette coomemorative de 1928 de Wood& Son. Quelle valeur peu avoir cette assiette?

    • mg1534 dit :

      Bonjour madame Boudreau,

      Malheureusement, il nous est impossible de faire l’évaluation de cet objet et d’en établir sa valeur marchande. Il y a une foule de critères à prendre en considération lorsque nous devons établir la valeur d’un objet et devons nous-mêmes faire appel à des experts sur le sujet.

      Au plaisir,

      Vicky Boulay

Les commentaires sont fermés.